7 raisons pour lesquelles l’hiver affecte notre sommeil

7 raisons pour lesquelles l’hiver affecte notre sommeil

Durant l’hiver, notre sommeil peut se trouver dégrader sans que nous ayons pour autant changé nos habitudes. Le froid, le mauvais temps et le manque de soleil peuvent miner notre moral, surtout si viennent s’ajouter à cela un mauvais sommeil

Pourquoi dormons-nous mal en hiver ? Explications.

Une maison trop chauffée

En hiver, il est tentant de monter un peu le chauffage pour faire de notre maison un endroit douillet et confortable. Mais attention, cela peut aussi avoir un effet dévastateur sur notre sommeil. En effet, quand nous dormons, notre corps s’acclimate à la température de la pièce. Dans une pièce plus fraîche, notre température corporelle descend légèrement et nous avons tendance à mieux dormir ainsi.

Une maison trop froide

A l’inverse, une maison trop froide n’est pas non plus favorable à un sommeil de qualité. Vous économiserez sans doute sur votre facture d’électricité, mais passer la nuit à trembler et à claquer des dents ne sera pas reposant. Si vous avez trop froid, monter un peu le chauffage, ne serait-ce que le temps de vous endormir. Trouver une température intermédiaire qui convient à tous les membres de la famille est donc la première chose à faire.

Le manque de lumière

Le manque de luminosité durant la journée a un impact négatif sur la durée et la qualité de notre sommeil. Vous rappelez-vous de la mélatonine, cette hormone qui régule nos cycles de sommeil ? (pour tout savoir sur la mélatonine, c’est ici) En hiver, les jours sont plus courts, la luminosité est réduite et la distinction entre jour et nuit est moins évidente pour notre corps, qui ne sécrète donc plus les bonnes quantités de mélatonine. C’est pour cette raison que nous pouvons nous sentir fatigués voir légèrement déprimés.

Les repas d’hiver

L’hiver, nous mangeons plus volontiers une raclette, une choucroute ou un bœuf bourguignon qu’une salade composée. Mais un repas trop lourd demande beaucoup de travail à notre estomac, et notre corps dépense trop d’énergie dans la digestion pour nous procurer un sommeil réparateur. Si vous avez un gros repas en perspective, prévoyez- donc de laisser 4 à 5 heures s’écouler entre la fin du repas et votre coucher.

Le manque d’exercice

L’exercice physique, quand il est pratiqué sur la durée, a un effet positif sur la qualité de notre sommeil. En hiver, le froid, la pluie et le manque de lumière peuvent avoir raison de notre bonne volonté, et il est tentant de rester chez soi avec un bon livre plutôt que d’aller faire un jogging. Mais cela a des conséquences négatives sur notre sommeil. Pratiquer un sport en salle ou à la maison, prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur, voilà quelques astuces pour rester actifs même l’hiver.

Le sport en salle : une bonne solution pour faire du sport en hiver

Trop dormir le week-end

L’hiver est la période de l’hibernation et il est très tentant de faire la grasse matinée le week-end. Mais une trop grande variation de notre rythme de sommeil a un effet négatif sur notre organisme. Pour un meilleur sommeil et une meilleure forme, il est préférable de se coucher et de se réveiller à des heures régulières, et de dormir suffisamment…. mais pas trop ! Rappelez-vous des résultats de la recherche menée par la Brigham Young University.

Un air trop sec

L’air sec de l’hiver, parfois renforcé par le chauffage électrique dans notre chambre, peut avoir raison de l’humidité de nos cloisons nasales. Quand notre nez est trop sec, nous avons tendance à respirer par la bouche, ce qui peut être la cause de ronflements et de troubles du sommeil. C’est le même problème quand nous avons un rhume ou la grippe : nous respirons par la bouche et nous finissons par ronfler et très mal dormir.

Et vous, sentez-vous que l’hiver affecte votre sommeil ? Quels sont vos trucs pour y remédier ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *